Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2020-09-14 14:25:07

Mercuris
Inscription : 2020-08-20
Messages : 2

La Dame de Calaria

Première partie : Nouvelle lune.

Le feu crépitait dans l’âtre de la cheminée. La douce chaleur emplissait la chambre de la maîtresse des lieux. Confortablement installée dans un fauteuil placé en face du feu, les pensées de la nouvelle Baronne attitrée vagabondaient au rythme de la danse effrénée des flammes.  Un verre de sa liqueur préférée dans la main droite, elle dégusta son divin nectar tout en fixant son regard sur la peinture accrochée en haut de la cheminée. Elle représentait un passé joyeux, désormais révolu. La représentation de son père dans sa sublime armure d’argent et portant une cape rouge arborant les armoiries familiale dominait le centre de l’œuvre d’art. à sa droite figurait sa mère. Une femme aussi belle que le crépuscule. Son corps était celle d’une déesse de la nuit. De longs cheveux noirs de geais tombant dans son dos. Une figure douce accueillant des yeux émeraude perçants et une bouche fine et délicate. Elle portait une longue robe blanche qui semblait venir tout droit de l’antiquité. A sa gauche se trouvait Richard, son frère aîné. Il était le portrait craché de son père. Malgré son jeune âge à l’époque, il émanait de lui, déjà, une aura et une prestance digne de l’héritier des Mercuris. Ses cheveux d’or lisse tranchaient avec son regard d’obsidienne. Il portait une tenue noble bleu nuit rehaussé de fils d’ors. Et à droite du tableau, c’était elle. Plus petite que son frère aîné, ses cheveux s’inspiraient de la saison automnale et sa fine bouche couleur cerise tranchait avec sa peau pâle comme la lune. Une robe bleu azur simple, mais néanmoins élégante, témoignait de son allure innocente. Là était le portait de la dynastie Mercuris.

Elle se leva de son fauteuil et se dirigea vers la fenêtre donnant une vue exceptionnelle sur sa bien-aimée cité de Calaria.  Elle contempla les nombreuses lumières des maisons accueillant ses fidèles et loyaux sujets. Comme le temps béni de l’innocence de sa jeunesse lui manquait. Une époque chérie désormais révolue. Ses parents ne sont plus de ce monde quant à son frère …

Quelqu’un vint frapper à la porte.

- Entrez, dit-elle.

Son fidèle intendant Roderick pénétra dans la chambre. Elle se tourna vers lui. Il semblait fatigué, usé même. Il était responsable de l’intendance du domaine depuis qu’elle était petite fille. Après la disparition tragique de ses parents, Roderick fût, pour elle, plus qu’un serviteur. Un ami loyal et fidèle qui sût la conseiller et la guider des les moments les plus sombres.

- Ma Dame, dit-il en s’inclinant respectueusement. Le capitaine Liam de la garde Calarienne vous prie de venir le voir. Il souhaiterait s’entretenir avec vous afin de connaitre votre décision quant au destin du prisonnier spécial enfermé dans ses cachots. Que dois-je lui répondre ?

Le moment est donc venu se dit-elle. La dame de Calaria s’approcha de Roderick et posa sur son épaule une main douce et amicale.

- Dis au capitaine que je viens dans les plus brefs délais.

L’intendant hocha de la tête.

- Bien, ma Dame. Je vais de ce pas le prévenir de votre venue.

Il sortit de la pièce laissant sa maîtresse en proie, de nouveau, à la solitude et à sa mélancolie. Elle posa de nouveau son regard sur le portrait de famille. Les ombres des flammes de la cheminée dansaient sur le tableau. Il est venu le temps de prendre la décision qui s’imposait.

- Père, mère, dit-elle avec une pointe de tristesse. Je dois désormais prendre les mesures qui s’imposent.

Elle fixa l’image juvénile de son frère aîné. Son chagrin et sa profonde morosité se muèrent en une intense colère.

- Mon frère, tu vas enfin répondre de tes crimes !

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB