Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2021-01-24 17:37:02

Cochonou
Inscription : 2016-07-21
Messages : 109

Juliette de Varrse - Roi Gautërit de l'Ølonaîs dit Cochonou

Juliette de Varrse  avait une fois de plus prouvée sa valeur .
Le roi cochon ne l’avait pas vu venir .

D’abord amusait par autant d’audace , il s’était rendu avec son armée en Squalid , pour affronter la princesse.
Le Roi était confiant , il avait tord.

La province de Squalid est un magnifique endroit. Une des plus belles contrées du royaume . De grandes plaines bien verte . Les sources du cœur d'Okord , ayant pris de l'ampleur, devenait de puissantes rivières s'écoulant tout le  long des terres, avant de se jeter dans le canal.

Le climat y était  habituellement très sein , et le soleil y brille dans un ciel sans nuage. Mais pas aujourd'hui .

Des dizaines de milliers d'hommes avaient recouverts la terre.
L'herbe faisait place à la boue, dans laquelle les charriots s'enlisaient, éclaboussant le visage des soldats.

Les arbres avaient été abattus pour servir au siège.
Le soleil, il n'y en avait plus. Comme si les astres s'étaient joint à la noirceur des hommes.


Dame de Varrse n’avait pas froid aux yeux , et ne perdait pas de temps . Jeune , mais déjà très expérimenté au combat. De nombreux seigneurs s'y étaient essayés , peu s'en étaient vantés.

Le roi avait donné ses ordres , tenir le temps pour les renforts d’arriver .
Les jours passaient, mais aucune nouvelles troupes à l'horizon .
Même avec 20 000 hommes de plus, le combat serait serré .
Et l'armée de Varrse qui avançait , avançait. Déplaçant son siège , chaque jour, un peu plus près .

Le roi était acculé, son archerie tirait des dizaines de milliers de flèches chaque jours , cela ne servait à rien , les troupes de Varrse semblaient y être insensibles.


Puis le soleil était revenu au matin, enfin, apres cinq semaines de combat enragé.
Cochonou avait laissé sa forteresse et combattait parmi les siens . Au premier rayons de soleil, les  hommes firent une pause, découvrant un paysage cauchemardesque , de montagnes de cadavre et de marres de sang.

Le Roi avait pris un mauvais coup  mais sa vigueur n'en était pas moins diminué.
Profitant du court instant de calme, il monta sur le cadavre d'un canasson et regarda au loin.
Elle était la. En armure, bouclier et épée à la main. Menant son unité d'infanterie droit devant , dans la direction du Roi.
Dans les rangs , ont racontés qu'as elle seul , elle aurait massacrée des milliers d'Estens. Ses troupes , galvanisées, par la fureur de leur seigneur , se jetaient dans la bataille avec une rage folle .


Dans les rangs Estens , les hommes s'apprêtaient à mourir en brave , en combattant. À leur habitude , les soldats se mirent à chanter les beaux textes d'Esterord , ceux racontant les guerres du passé ; un jour l'on chanterai cette bataille, celle où ils seront mort en guerrier.

Le vent se leva , et le ciel s'obscurcit à nouveau.
L'infanterie de Varrse avança alors en direction du Roi .

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB