Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2020-08-10 21:27:36

Mannfred de Varsse
Inscription : 2020-02-05
Messages : 105

[Corporation] L'Ordre Marchand

Devise : "Les Epées cassent,
Ma Brouette jamais ne se lasse."

Ce jour, pour le Bien et la Prospérité du royaume d'Okord,
Nous, seigneurs de la Noblesse marchande, Officialisons notre organisation commune.
Ainsi, nous déclarons la création de l'Ordre Marchand.

Réjouissez-vous car notre seul objectif est d'acquérir TOUTE la richesse,
A cette faim, nous délaisserons l'activité guerrière et la conquête territoriale - mais nous installerons des fiefs PARTOUT.
Réjouissez-vous car nous avons besoin de Vous et de Votre Coopération,
A cette fin, nous développerons partenariats innombrables et engendrerons bénéfices saugrenus, sans favoritisme ni considération partisane.
Réjouissez-vous, je dis, car notre succès sera aussi un peu le Vôtre.

L'Ordre Marchand
fait commerce de :
Main d'oeuvre
Or
Nourriture

Toutes les demandes, d'achat comme de vente, seront Etudiées et Satisfaites dans la Limite des Stocks Disponibles (LSD, ci-après).
Nous nous réservons le droit de refuser toute transaction, au motif que notre LSD est insuffisant ou autre.
Les Négociations se feront Individuellement pour chaque Transaction. Les Prix comme notre Humeur étant d'une nature Volatile.
Il conviendra de faire preuve de clarté dans la Négociation afin de déterminer Quantité, Prix et Lieux de livraison.

Par ailleurs,
L'Ordre Marchand recherche de Puissants Protecteurs qui garantiront la sécurité du Commerce en Okord.
Malgré notre volonté pacifique, nous déclarons d'ores et déjà la GUERRE aux bandits de grand chemin et aux habitants du Fromages qui mangent dans nos greniers, une fois la nuit tombée, quand nous sommeillons sur nos oreillers d'okors, comptant en rêve la quantité de chausses que nous avons remplies de piécettes.
Par ailleurs,
L'Ordre Marchand recherche de Jeunes Nobles qui veulent se lancer dans la carrière, faire cheminer des brouettes à travers le royaume et nous aider à compter nos pièces.

L'Ordre Marchand
Est fondé aujourd'hui avec la bénédiction de la Maison de Varsse et de son plus Félin représentant, Mannfred, le chevalier Panthère Rose,
Ainsi que la Maison VelKoz, dont les titres sont aussi nombreux et méritants que les Cheveux d'un Enfant Blond courant au vent parmi les Champs de Blé.

20107.png

Hors ligne

#2 2020-08-10 21:42:01

Mannfred de Varsse
Inscription : 2020-02-05
Messages : 105

Re : [Corporation] L'Ordre Marchand

Anciens membres, Marchands Légendaires de L'Ordre :

Clodomir
Cyrnæ d'Ysőr
VelKoz
Mannfred de Varsse



Puissants Protecteurs :
*Gloups !*

Dernière modification par Mannfred de Varsse (2020-09-29 23:32:20)

Hors ligne

#3 2020-08-11 13:49:04

Tikre

Re : [Corporation] L'Ordre Marchand

La Charte de l'Ordre Marchand contient les Règles (d'Or bien sûr) suivantes :

Règle 1 : l'Ordre Marchand est Pacifique. Ses membres ne mènent pas de combats contre des fiefs ou forteresses appartenant à des joueurs actifs.

Règle 2 : l'Ordre Marchand est Neutre. Il traite avec toutes les lignes vassaliques, qui en émettent le souhait, de manière égale.

Règle 3 : les Transactions effectuées avec l'Ordre Marchand sont placées sous le Sceau du Secret. Aucun détail sur celles-ci n'est divulgué hors de l'Ordre Marchand.

Règle 4 : Les Membres de l'Ordre Marchand font partie de la ligne vassalique de son fondateur, Mannfred de Varsse, le Chevalier Panthère Rose

Puisse la Roue d'Argent tourner éternellement

VelKoz de la Roue d'Argent
  Membre de l'Ordre Marchand
  Avocat et Conseiller en Affaires Okordiennes
  Philosophe Pecuniaire A Courte Vue
  Grand Logicien du Commerce Profitable
  Ardent Défenseur de la Vigne et de l'Or Félin
  Meilleur Ami des Coffres-Forts

#4 2020-08-12 22:42:21

Mannfred de Varsse
Inscription : 2020-02-05
Messages : 105

Re : [Corporation] L'Ordre Marchand

Vous vous réveillez à l'issue d'une courte sieste ou d'un long sommeil, qui pourrait avoir duré l'éternité. Autour de vous, les lieux sont familiers mais vous ne pouvez vous empêcher d'en observer les moindres détails. Vous vous trouvez sur un confortable siège rempaillé, au centre d'une vaste salle aux murs de pierre. Mémoire blanche. Le toit de chaume laisse passer quelques rais de lumière, qui sillonnent au travers de la poussière en suspension, et s'effondrent, s'alanguissent chaleureusement sur le sol de terre battue. Il règne encore une odeur de pluie. Mémoire blanche. Dans la moiteur ambiante, agréable, vous distinguez les tables à manger de ce que vous savez être : votre salle commune.

Sous le coude, à la portée de votre main dextre, un gobelet de terre cuite, la vue de ses fissures, l'émail craquelé, vous arrache un brusque sanglot. Ce gobelet a toujours été là, vous le savez. Vous aussi, vous avez toujours été là, vous le savez. Dormiez-vous ?

Comme vous vous levez de votre siège, vous vous sentez une vigueur inattendue. Chargés d'énergie, tous vos muscles frémissent d'impatience devant la tâche à accomplir. Quelle tâche ?

Vous décidez de sortir. Sûrement, vous vous remémorerez alors, qui vous êtes, ce que vous faites - mémoire blanche - tout est si familier, après tout. Sur le seuil de la salle commune, une fois passé l'éblouissement du soleil, vous avisez... ce hasard désordonné de huttes et de cabanes mérite-t-il le nom de bâtiments ? Il semble que votre salle commune, elle seule, peut prétendre à la noblesse de la pierre. Et encore ? Son toit de chaume dégarni, votre fauteuil rempaillé, votre... trône ?
Vous remarquez un attroupement de serfs - vos serfs - inactifs et leur instruisez sèchement : "Au travail !" A votre surprise, ils s'activent prestement. Il faudra demander à l'un d'entre eux de rajeunir ce toit de chaume. Qu'adviendrait-il de ce lieu si vous n'étiez pas là pour en prendre soin ? Et faut-il tout faire par soi-même ? Enfin, n'exagérons rien, ces paysans semblent ardus à la tâche.

Et puis, n'est-ce pas excitant, après tout ? Soudain, vous vous sentez d'humeur aventureuse, prêt à explorer le continent, à parcourir les mers, conquérir des châteaux, mener mille hommes à leur mort... Un frisson vous traverse, tremblement refroidissant. Vous passez quelques chaumières, bientôt il n'y en a plus ; quelques champs en jachère, vous trouvez la route. Vous trouvez la route avec cet écriteau malingre planté sur le côté : "Village". Il faudra faire quelque chose pour ce nom.
C'est donc là la limite de votre possession.
Comme, désormais d'humeur morose, vous rebroussez chemin vers votre salle commune, le centre de votre pouvoir, la plus noble vision s'impose à vous : planté sur ses deux pieds et peint de rose, ce n'est pas un écriteau, c'est une pancarte, un panneau, un tableau d'une envergure considérable...
... Vous interrompant dans cet élan lyrique et le reportant à plus tard, vous vous approchez et lisez :

"Moi, Mannfred de Varsse, dit "Le Magnifique"
Fondateur de l'Ordre Marchand et Pétale Infini de l'Ordre du Rantanplan,
Défenseur des Gentils et Pourfendeur des Méchants, Ami Insatiable des Lettres Capitales,

J'Annonce à toute Noblesse Ambitieuse qu'Elle Trouvera Secours et Prospérité
Au Sein de l'Ordre Marchand, Lui Qu'il Accumulera Toute la Richesse.

Troquez l'Epée ou la Massue pour la Brouette et la Binette,
Nous Recherchons Nobles Fermiers, Commerçants et Diplomates.

Rejoignez-nous.

En toute Bénévolence, je vous Bénis et Attends votre missive par Pigeon Voyageur,
Mannfred, Chevalier Panthère Rose, Envahisseur de Cent-Gardes, Multiples Titres Colorés."

Dernière modification par Mannfred de Varsse (2020-08-12 22:50:02)

Hors ligne

#5 2020-08-24 15:07:44

VelKoz

Re : [Corporation] L'Ordre Marchand

Le jeune garçon a bien du mal à se concentrer. Son oncle est pourtant d'une grande patience, lui expliquant chaque jour, une heure durant, les grands principes d'une bataille armée.
Le positionnement des lignes d'infanterie, des archers, les courses des cavaliers ou encore les problématiques liées au déploiement des engins de siège. L'enfant prend des notes, apprend, répète.
Mais n'a qu'une envie : quitter au plus vite la grande demeure familiale et rejoindre le vieux Kalys qui vend des beignets aux pommes sur le marché du centre ville.

Son oncle le sait. Peut-être est-ce pour cela qu'il a la gentillesse, comme désormais chaque jour depuis le début de l'été, de terminer son cours un peu en avance.
Ca suffira pour aujourd'hui mon grand. Demain, on parlera d'espionnage. C'est une manière à part entière de gagner des guerres tu sais et ... Dis donc ! Tu m'écoutes ? ... Oui allez, file, et ne te bourre pas de beignets ...

Le jeune garçon court dans les escaliers, passe en coup de vent la grande porte d'entrée et file sur les pavés de la rue principale. Il rejoint le marché. Il adore le marché, ses bruits, son tumulte, ses odeurs.
Mais surtout, il adore travailler avec le vieux Kalys. Ce dernier prend toujours un air surpris en le voyant arriver, comme si ce n'était pas le cas pratiquement tous les jours depuis plus d'un an.

Oh, Velkoz ? Que fais tu là mon Enfant ? C'est gentil en tout cas de venir aider le vieux Kalys. Je te laisse faire alors, tu connais la boutique !

Velkoz est enfin dans son élément. Il déplace un des vieux tabourets du marchand, pour pouvoir monter dessus et avoir la tête qui dépasse de l'étal où sont alignés les beignets aux pommes. Puis il se livre à son jeu favori : héler les passants, vanter les produits et les échanger contre des grosses pièces de cuivre. Ses arguments de vente, plutôt limités à ses débuts, se sont étoffés avec le temps : rares sont ceux qui parviennent à poser les yeux sur l'étal et à en repartir sans rien avoir acheté. Il parvient désormais quotidiennement à écouler la quasi totalité du stock de beignets sans l'intervention de Kalys, qui le surveille d'un œil amusé.

En fin de journée, ensemble, ils comptent les pièces et Kalys lui en laisse toujours quelques unes, ainsi que le reste des beignets, qu'il rapportera chez lui, fier.

Son père le sermonnera, il le sait. Il n'a pas le choix : son fils doit devenir le Seigneur de la Roue d'Argent et a encore trop à apprendre pour perdre des après-midis entiers à jouer au Marchand.
Alors Velkoz ne se presse pas de rentrer. Il marche lentement, en rêvassant à un avenir sans épée, mais remplis de pièces et de beignets aux pommes.

#6 2020-09-29 23:35:13

Mannfred de Varsse
Inscription : 2020-02-05
Messages : 105

Re : [Corporation] L'Ordre Marchand

Statut : Dissolu.

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB